Après les affaires Bernard Arnault et Gérard Depardieu, dont j’estime que, pour ultra-riches qu’ils soient, ils n’en restent pas moins des super-misérables, je propose de durcir considérablement les lois fiscales en France et en Europe de sorte que plus jamais aucun individu ne soit autorisé à posséder des biens sous quelque forme que ce soit à hauteur de plus d’UN MILLION d’EUROS, et c’est déjà énorme.

Là-dessus, j’explique et justifie ma loi !

Pour vivre, un être humain appartenant aux sociétés occidentales a besoin de quelques centaines, voire quelques milliers d’euros par mois suivant les niveaux de vie et les préférences personnelles.

Un pourcentage considérable de la population française vit dans des conditions indignes. Des millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Des hommes et des femmes meurent de froid dans la rue chaque hiver. Des millions de personnes atteintes de maladies dont les traitements ne sont pas remboursés sont dans l’incapacité de se soigner complètement. Des dizaines de milliers d’enfants grandissent dans le dénuement comme ça a été mon cas. les faits de ce genre sont trop nombreux et trop connus !

Dans ces conditions, je considère que le refus de solidarité exprimé par ces multi-millionnaires de longue date qui ont accumulé des richesses dont on se demande bien quelles aptitudes exceptionnelles pourraient jamais justifier un tel écart de revenus entre eux et la moyenne de la population, constitue une faute morale ignoble et qu’il faut absolument refuser de consommer quoi que ce soit venant d’eux à partir du moment où ils ont fui la France pour cacher leur montagne d’or en Belgique ou même ailleurs. Il faut les condamner moralement et citer leur nom sans relâche comme exemple de manquement à l’esprit d’humanité qui devrait tous nous animer. Il faut aussi condamner la Belgique qui les accueille comme elle accueillait dans les années 1790 tous les ennemis de la Révolution française, les nobles. Il faut aussi condamner le Royaume-Uni de Cameron qui propose de « leur dérouler le tapis rouge » avec un cynisme dégoûtant.

Par principe, la liberté d’entreprise est garantie et ne doit pas être remise en question. On a parfaitement le droit de faire de l’argent, de s’enrichir, de vivre richement. Mais il doit y avoir des limites, tout n’est pas indéfiniment permis à l’heure où la majorité de la population humaine meurt de faim ou de maladie, ce n’est pas une opinion personnelle mais un état de fait depuis longtemps, établi et connu là aussi !

Si jamais il était possible d’assurer et de garantir les besoins de base – manger, boire, dormir au chaud, être soigné, faire l’amour, et quelques autres nécessités premières – à chaque personne humaine, alors à ce moment-là d’accord il serait permis à ceux qui le souhaitent d’accumuler indéfiniment les richesses de la société pour leur propre jouissance privée et personnelle et sans avoir à partager ces richesses. Mais tant que ce ne sera pas le cas, tant que des humains mourront de maladie et de faim, il est du devoir de chaque humain qui en a les moyens de partager ses biens avec son prochain dès lors que ses propres besoins sont largement assurés même jusqu’à au-delà de sa propre mort.

Je sais que cela ne sera jamais le cas, mais je souhaite que des députés responsables proposent et votent cette loi de limitation des richesses égoïstes à l’Assemblée Nationale ainsi qu’au Parlement européen !!