Femme assez belle, sois fière de toi. La beauté te fatigue et tu es plus cocasse que cela. Tu n’es pas simple ni simpliste et tu aimes te tenir légèrement à l’écart de la membrane de sécurité.

Femme assez belle, j’aime te regarder parce que j’aime regarder ta beauté mitigée, et je pose ton visage et ton corps devant moi, tu m’offres ainsi la possibilité de réfléchir : pourquoi n’es-tu pas laide, pourquoi me fais-tu cela, pourquoi tu n’es pas belle. Tu me rends analyste. Merci, femme assez belle.

Femme assez belle, tu sais toi-même ce que tu vaux. Tu es au moins aussi belle que les femmes plus belles que toi, et je parle sérieusement ; souvent, tu es plus belle. Tes ennemies les femmes belles me fatiguent aussi vite que tes ennemies les femmes laides, les deux sont sans mystère. Femme assez belle, maquille-toi, très légèrement, et avec maladresse, ou avec mauvais goût. Brouille les pistes. Ne te fais rien refaire. Porte bien ta beauté remarquable. Tu es belle, femme assez belle.

Femme assez belle, si dans l’avenir la complexité est reine, tu seras d’office qualifiée pour le poste de première ministre, et tu gouverneras avec sagesse les femmes belles et simples, tes esclaves.

Femme assez belle de Pisan, dès le XIVè siècle tu écrivais « Assez belle suis et assez belle veuil estre. » C’est ton plus beau poème.

Femme assez belle, ne change rien ; tu serais moins belle, on t’aimerait moins ; tu serais plus belle, on te croirait moins.

Femme assez belle, j’aime la manière infiniment sexuelle avec laquelle tu portes tes vêtements grossiers, mal assortis et peu attrayants. Tu embellis les vieilles laines et les affreux jeans.

Femme assez belle, ne te laisse pas dire que tu es belle, mais oblige tes amants et tes maîtresses à te reconnaître comme assez voilée assez complexe assez mystérieuse et assez intègre.

Femme assez belle, tu as la chance d’avoir tout ce qu’il faut pour n’être pas mannequin. Profites-en. Fais valoir tes droits à la beauté suffisante.

Jeune fille assez belle, remercie la nature d’avoir agi avec mesure avec toi.

Femme assez belle, nous nous intéressons immédiatement à toi car nous voulons savoir. Tu encourages notre volonté amoureuse de savoir. Tu stimules nos facultés, tu nous élèves, et quand tu te désapes, tu ne nous rabaisses pas. Tu nous places devant de charmants dilemmes cognitifs, et quand j’y pense, je jouis déjà.

Femme à l’odeur curieuse, tu sens des odeurs contradictoires ou tu ne sens rien du tout et nous prenons plaisir à te renifler consciencieusement. Tous les endroits de ton corps où le parfum n’est pas passé nous attirent. Tu sens la rose assez passée, tu sens la tige et pas la feuille du thé, tu sens la vérité.

Femme au réveil, tu tousses un peu, tes cheveux sont en désordre et tu n’es pas maquillée ; le matin, c’est là que tu resplendis, en ne resplendissant pas. Tu te regardes dans le petit miroir que tu extrais de ta trousse à maquillage et tu te dis, ah, comme je suis assez belle! c’est étonnant comme je suis assez belle!

Femme aux clavicules saillantes, à la bouche un peu mince, aux fesses un peu carrées, aux hanches un peu lourdes, aux épaules un peu rentrées, nous t’apprécions plus en détail et tu nous laisses la joie de découvrir mariée à celle de pardonner.

Femme assez belle, je te crédite aussitôt d’intelligence. Je cherche à te connaître. Je veux une relation humaine avec toi.

Chat de gouttière assez beau, tu es plus beau qu’un très beau chat angora, car tu es plus sincère.

Dôgen, mon pauvre chat splendide, je t’aime, dans le Sud, attends-moi.

Femme assez belle, tu es beaucoup plus belle que toute femme belle car tu nous forces à un travail. Tu es plus belle qu’une femme parfaite, qu’une femme mannequin, qu’une femme actrice, qui sont toutes laides.

Femmes assez belles, vous êtes beaucoup plus diverses que les femmes belles, qui sont uniques. Vous êtes les femmes assez belles mais trop grandes, les femmes assez belles trop petites, les femmes assez belles à la peau imparfaite, les femmes assez belles sans musculature, les femmes assez belles un peu rondes. Femmes assez belles, vous donnez une idée plus juste de la beauté.

Femme belle, cache-toi. Femme assez belle, reste discrète.

Je t’aime, femme assez belle.