Pour hommes hétérosexuels

 

Qu’est-ce qu’une femme ?

Je sais que tu te poses la question donc je vais t’expliquer.

En gros, c’est la même chose que toi, en un peu mieux, et sans les pires côtés. Tu comprends ? Je veux dire qu’on ne les a jamais vu organiser un génocide ni gérer un empire colonial ni faire des guerres mondiales pendant 4 ans, nous les vrais mecs on les avait plutôt mises à glaner des lombrics pour leur soupe du soir, avant la courte séance de viol conjugal.

Alors, une femme…

Il s’agit donc d’un animal, de la famille des primates, doté de doigts préhenseurs, et d’un cerveau générant une pensée, traitant des idées, des sentiments, des émotions, parlant, racontant, comme toi, des conneries sur Facebook, certes un peu moins, quand même.

Sur le plan anatomique, les femmes et toi vous vous ressemblez en tout point au sens où vous êtes symétriques de partout sauf du coeur, que vous avez tous les deux à gauche, évidemment. Elle a deux tétons mais remarque, toi aussi. Et un nombril au milieu mais remarque… ah non, ça tu le savais, en contemplant ta bite ça t’a pas échappé qu’il y avait un trou au milieu mais malheureusement celui-là t’as jamais pu te gourer bourré.

Être con, c’est être vagin. Donc, le minimum à savoir, mon ami, est que tu incarnes une femme comme les autres.

Une femme certes !!!! mais, tu sais que tu gardes ton arme fatale, mon grand, ton argument majeur, ta pièce maîtresse : ton triomphe et ta gloire, ta joie et ton avenir, ton sucre d’orge et ton psy : ta bite. Avec ça, tu baises, tu encules, tu te fais sucer, le roi ne fait qu’habiter son palais. Et donc tu pénètres les femmes à tire-larigot avec ta bite, l’idée de ta bite, l’image de ta bite, tu finis par éjaculer partout dans les villes, ça glisse un peu à l’ombre de tes obélisques, on pourrait tomber par mégarde dans une flaque de viol.

Non, non, allez. je rigolais. Changeons de sujet.
Ah, elle est faib!e !!! Elle a pas de muscles et elle est conne. Enfin, attends, je suis plus sûr. Hm, je crois qu’elle est présumée faible et conne, plutôt. Mais qu’en fait, dès que tu lui files des bouquins de maths, elle t’éclate, et dès que c’est ok pour qu’elle fasse du kung-fu, tu commences à encaisser les coups de savate dans la gueule – t’inquiète, tu finiras par t’habituer, paysan tu récoltes ce que tu sèmes dans ta terre (j’utilise tes métaphores d’exploitant agricole). Alors, aux échecs, tu peux test, voir si tes quadriceps se font mater leur roi en 6 coups ou pas. Vu comme t’es impulsif, rageur, aveuglé par tes violences dans tes prises de décision, je pense que tu as peu de chances face à une femme, réfléchie, altruiste, communicante, car l’histoire montre finalement qu’elles ont de meilleurs résultats que toi dans tout ce qui n’est pas qu’une question de masse corporelle. Ouais gros, quelqu’un de mieux que toi, tu le comprends bien, ça devrait t’inspirer le respect, créature utérine nommée “homme”, petit bout de tissu vaginal développée – pour le pire et pour le pire du pire – en flingue anal.

Hm, au fait, un utérus, connard, t’en as un toi ???? T’es tellement fier de ton corps érectile, bite sur pattes, mais des bébés, t’en nourris, toi, dans ton ventre, et par tes seins ?

Aîe aïe !!! bof bof ! ça frime moins là d’un coup !!!! Hm !!! ça bande mou ? ça bande plus du tout ? :’(

Tu ressens pas comme des manques ? Une femme, c’est toi, t’as bien compris, mais en fait, t’es une sous-femme, faut que je t’avoue toute la vérité, c’est horrible je sais, je pleure aussi, en fait je t’écris depuis ma piscine, avant c’était mon salon.

 

Comment séduire ?

Il ne faut pas séduire, ça répond à ta question ? 🙂

Pourquoi, tu demandes ?

T’es vagin ou quoi ?

Il ne faut pas séduire car séduire veut dire, en latin, détourner de son chemin. C’est du registre de la perversion : utiliser l’autre, lui faire changer de voie, faire dérailler cette loco qui te motive.

Séduire comporte un élément d’hostilité. Il vaut mieux, pour tout le monde, l’abolir. Je te dirai pourquoi plus tard, mon ami, mais un peu de patience, tu sais en amour il en faut énormément alors… ah non, tu sais pas. On parlera de tes éjacs précoces plus tard si tu veux bien, ou de tes 5 minutes en moyenne… hm… plus tard (patience !)

Donc je disais, avant de me perdre dans ces méandres :

Il ne faut pas séduire mais il faut plaire.

 

Comment aborder ?

Eh bien, il vaut mieux ne pas aborder.

Ou en fait, il faut apprendre à aborder n’importe qui parce que c’est juste normal. Et donc parler à quelqu’un qu’on trouve attirant doit se faire de manière normale.

Il faut tenir compte de l’effet à court et à long terme de l’accumulation de propositions en tous genres faites par de purs inconnus, sur le vécu et les sentiments des femmes.

Imagine-toi à leur place, ça te plaît, des dizaines de sollicitations tous les jours ?

Donc, n’aborde pas, en général.

Maintenant, imagine : tu es dans un groupe de 20 personnes, il y a des personnes que tu trouves sympa de loin, et ptet aussi attirantes, et d’autres que tu aurais moins envie de connaître a priori. Il s’agit de faire des groupes de 5 et personne ne se connait, tu vas faire quoi ? Il faut négocier donc il faut aborder. Mais qui aborde qui avec quel résultat ? Eh bien, aborde les gens qui te plaisent en général. Cette jolie femme peut en faire partie, parmi d’autres, si tu as bien aimé son discours, sa blague, ou son style vestimentaire. Aborde-la donc dans le cadre des contraintes de groupe, de là tu peux un peu mieux savoir qui elle est, de là tu en sauras plus encore si jamais il y avait des perspectives amoureuses possibles. Mais tu vois bien, ça prendrait un moment, ça deviendrait intime d’en arriver là, elle ne te laisserait pas forcément savoir tout cela. Eh bien tant pis. ça ne marcherait pas mieux si tu allais l’aborder pour lui demander si elle suce. Beaucoup de femmes aiment sucer, mais AUCUNE n’a jamais sciemment aimé sucer des crevards harceleurs intrusifs.

Bref, il ne faut pas aborder, surtout jamais à des fins directement sexuelles, il faut attendre que des connexions s’établissent entre gens qui se plaisent, quand un processus s’enclenche chacun le sent, ça suffira pour créer de bonnes occasions de se parler de plus près, jusqu’à se souffler dans les oreilles.

 

Comment plaire ?

On peut plaire en étant plaisant.

On peut être plaisant d’abord en étant heureux, en aimant la vie, l’humanité, la nature.

On peut ne pas être totalement heureux car aucun singe ne le peut, même l’empereur des bananes a passé de sales moments. Du moins il faut être lucide sur le fait que personne chez les femmes ne rêve de tomber amoureuse d’un harceleur, d’un peloteur, d’un violeur, d’un agresseur, d’un blagueur misogyne ou obsédé sexuel, d’un théoricien d’une soi-disant inégalité à la défaveur générale des femmes, d’un pornophile qui te baise comme la dernière des outragées, d’un dragueur éconduit qui t’envoie “sale chienne t’es laide de toute façon” après t’avoir appelée “princesse”, etc etc (rappelle-toi ! on a pris des copies d’écran si t’as besoin de revoir ton message ; ok ptet t’étais bourré… en plus, je dirais…)

Il s’agit donc d’abord d’être quelqu’un de plaisant.

Car, imagine-toi. Juste pour l’exercice hein, pour le fun.

Imagine que tu sois une ordure de macho. Ou le mec normal qui trouve fun de lui mettre un coup en fin de soirée vu qu’elle est endormie sous drogue et alcool, vu qu’elle avait l’air bien salope. Juste imagine hein, c’est fictif, c’est pas vraiment toi.

Bon, ben imagine, si tu lui dis qui tu es, si tu lui parles de tes idées, de tes choix au quotidien, de manière honnête, dans un speed dating, tu vas juste avoir 100% de refus. Certaines vont t’éclater la gueule avec une rage libératrice. Certaines te feraient même bien cramer à l’essence dans ta bagnole.
Donc voilà, si tu n’es pas aimable, déjà, premier conseil, deviens-le.
Je t’assure, c’est crucial.

Quand tu es ce genre de connard qui drague en disant “Hé t’es bonne c’est quoi ton 06?”, ou toute autre singerie, t’es tellement pas au courant de ce qu’est une femme, et t’es tellement pas aimable dans ton approche, que t’es juste comme un rat toxique, un rat pas crevé, un rat beaucoup trop vivant, un bloc d’arsenic qui dévore les sacs des filles, et donc n’essaye pas non plus sur Meetic ni Adopte ni Vatefaireneculer.com, ça marchera jamais, t’es juste en train d’agir comme une nuée de sauterelles sur un beau champ de blé, saleté d’insecte nuisible, le champ de blé ne t’aimera jamais tellement toi t’es pas réciproque.

Le blé aime le soleil, l’eau, l’air. Pas les crevards.

Ok !!! Je sens que je viens de détruire la moitié de ton cerveau mais c’est pas grave, il te reste ta couille gauche.

Bon, au fait, toi qui en a, est-ce que tu sais chanter, danser, jouer de la musique ? Pour s’exprimer en public, il en faut du courage, et pour être aimé dans son expression publique, il faut y mettre du sien, de l’effort, du talent, des forces. En as-tu, crétin, des forces ? Tu as fait 400 tractions avec tes 2 neurones qui bougent tes 100 kilos, t’es bien là mon gaillard.

Bien bien, cette avalanche de comètes vient de creuser des gouffres, et nous voilà face à un nouveau problème.

Allez, force-toi : imagine que tu sois aimable. Les gens, et même les femmes, surtout certaines, pourraient t’aimer. Ce serait pas mal hein ? T’aurais pas juste ta bite ta bière et tes potes, t’aurais des amies et tout !!! C’est dur à imaginer je sais mais bon, soyons fous, avec un demi-organe tout reste possible, car celui-là n’est jamais flasque et toujours puissant.

Bon, eh bien, ces femmes qui pourraient t’aimer en récompense de ton amabilité, où sont-elles ? te demandes-tu avec l’anxiété d’un crétin de CM2, je veux dire un soldat de DAESH, enfin un gros bougnoule des prisons de l’esprit, bon, comme tu préfères, qui se présente au Paradis d’Allah et voit zéro vierge, et zéro, même en arabe, c’est fort peu, ça ils le savent depuis longtemps.

Eh bien, je vais te le dire : les femmes il faut les rencontrer.

 

Comment rencontrer les femmes ?

Une chose importante à savoir quand on est un homme est qu’on est dominé.

Ouais, fondamentalement dominés par le nombre de femmes autour de nous les hommes.

Si c’est la majorité qui décide, alors la planète Terre appartient aux singettes. Désolé les mecs, on a juré sur toutes les bibles juivo-coraniques-ta-mère du monde qu’on serait honnêtes jusqu’à la mort, sur la tête de nos vieilles, donc on va tenir parole comme des cow-boys qui reviennent procéder à une épuration générale dans un village suite à un méchant regard il y a 30 ans. La majorité a toujours raison, les femmes sont majoritaires, donc les femmes ont toujours raison. Elles te l’avaient bien dit, vaginard, mais t’es tellement toi-même que t’as encore rien capté.

Les femmes sont 52%. Elles crèvent moins vite. Elles s’entretuent moins, se suicident moins, meurent moins décapitées ou avec 16 balles de flic nazi-FN dans la peau (heureusement un anar l’a exécuté, avant d’être assassiné en prison, par un mec qui a fini pendu par erreur dans une grange).

Donc quand tu intègres ce fait, tu te dis qu’en fait y’en a un peu partout, genre tu vas dans une rue, eh ben t’en croiseras beaucoup plus que des renards. Les renards, t’en vois rarement. Les femmes tu peux te tourner de tous les côtés et en général, t’en vois même plus que des charmes, ou des hêtres, ou des merisiers. Y’en a genre 4 milliards qui rôdent un peu partout dans notre monde d’hommes, j’en ai vu près des poubelles, sur des affiches, dans des magasins, t’en vois même plein dans des voitures, au volant et tout, même des Merco des fois.

Donc en fait tu vas me dire ce que tu en penses : si tu es quelqu’un d’aimable, qui a développé son amour de la vie, tu es donc quelqu’un qui a deux-trois activités un peu intéressantes à part l’éjaculation (qui est intéressante, certes) ?

Je suppose, tu aimes monter à cheval ? Tu aimes la vie, donc tu aimes les chevaux, donc tu montes à cheval, c’est logique. Donc, en allant là où on fait du cheval, tu croises jamais personne ? Si t’as deux personnes, y’a ptet 1 femme, on sait jamais. T’en vois pas toi ? T’en vois partout à poil mais je veux dire, des femmes, tu en connais ?

Bon, je suppose, tu es développé donc intelligent, donc tu joues aux échecs. Et donc, tu joues que contre l’ordi pour te mesurer à Magnus ? Ou des fois, y’a des femmes qui te matent après avoir promu 4 dames par blague ? Parce que ptet, je me dis, si tu t’épanouis à faire un truc, si tu trouves ton bonheur dans une passion, si tu places ton plaisir dans le monde, y’a moyen que tu te trouve des points communs avec pas mal de monde. Donc, statistiquement, 52% de femmes. En observant un peu celles qui te regardent souvent, celles qui aiment le plus te parler, celles avec qui tu ris le mieux, celles avec qui tes stratégies sont les plus créatives, celles qui t’offrent les plus belles résistances ou attaques échiquéennes, celles qui tolèrent le plus facilement tes défauts, eh bien… il se pourrait bien que, tout naturellement, partageant le même amour envers le même endroit du monde, réunis souvent à prier le cul levé sous le même arbre, il se peut que vous ayiez à un moment réciproquement envie de baiser.

Ah, oui 🙂 tu attendais que j’y vienne. On y vient, on y vient.

Mais rappelle-toi : rencontre les gens d’abord, rencontre les femmes par conséquent, et l’amour se développera tout seul. Offre ton amour, ça se saura que tu en as à donner. Plein de femmes veulent de l’amour. Et ça les saoule que tu sois toujours trop naze pour qu’elles acceptent le tien et t’offrent le leur.

 

C’est quoi baiser ?

J’ai une super nouvelle pour toi : les femmes adorent baiser.

En fait, elles aiment ça plus que toi.

Elles sont naturellement plus érotiques par le caractère multiplement érogène de leur corps.
Elles ont aussi une bien plus grande capacité de plaisir et de jouissance. Leurs plaisirs sont plus variés, plus longs, plus intenses physiquement et mentalement.

Les femmes adorent baiser, avec des partenaires qui leur plaisent. Elles aiment prendre et donner du plaisir. Elles aiment qu’on caresse leur corps, qu’on les regarde avec amour, affection, tendresse, qu’on les embrasse, câline, cajole, masse, tienne, et même certaines aiment bien les poèmes, les mots gentils, les conversations super.

C’est vraiment bien, mon gars. T’as là 4 milliards de femmes, prends juste les baisables en âge, t’as ptet 2-3 milliards. Bon. Là ça dépend vraiment de toi. Si t’es aimable, c’est 2-3 milliards de partenaires potentielles. Ok, fais un gros gros tri par affinités réciproques, 1 sur 1000. Ok, t’as 2-3 millions de partenaires plus ou moins idéales. A la louche hein.

Bon, ben si j’étais toi, pauvre tache, j’essaierais de devenir aimable. ça t’aiderait vachement à être heureux dans un couple, ou même parfois à avoir plusieurs couples, diverses relations d’amour avec des gens qui t’aiment et que tu aimes.

Donc baiser, pour un homme hétéro, c’est le fait de partager les plaisirs du désir et du plaisir avec une femme de manière aimante, pour qu’elle sorte de l’expérience avec un sentiment d’amour pour toi.

Pas de crainte, pas de rancune, pas d’aigreur, pas de peur, pas de honte, pas de haine, pas de colère, pas de saleté, pas d’humiliation, pas de terreur.

Mais de la confiance, de la tendresse, de l’affection, de la gratitude, de l’amitié, du respect, de l’admiration, voire de la passion et diverses formes d’amour profond et durable.

 

C’est quoi l’aimer ?

L’aimer ça veut dire quand tu es en relation avec elle de manière naturelle, toi ayant suivi tes inclinations, elle les siennes, et vous étant donc rencontrés, aimables et prêts à aimer et être aimé-e-s, – bon, les fois où ça vous arrive disons – l’aimer c’est l’aimer.

Tu comprends ?

Donc, c’est aimer qu’elle soit elle-même.

Ce qui implique, t’es d’accord, qu’elle puisse librement être elle-même.

Et donc, que tu ne la forces pas.

Que tu ne l’opprimes pas.

Que tu ne la harcèles pas.

Que tu ne la suives pas partout.

Que tu ne lui fasses pas fermer sa gueule.

Que tu ne dises pas ouvertement ou en secret que toute façon, c’est qu’une connasse par biologie.

Que tu ne la sous-payes pas.

Que tu ne lui grilles pas la priorité d’un coup d’affirmation virile.

Que tu ne la laisses pas en sang ni en pleurs ni en état de stress post-traumatique ni en flammes après l’amour ou une dispute.

Que tu respectes partout ses droits, ses espaces, ses relations, y compris ses amis, ses amours, ses plaisirs, elle, tout en elle.

Ah, tu n’aimes pas tout ? Allez, tu peux l’aimer majoritairement.

Ah, tu la méprises plus que tu ne l’aimes ? Ou tu t’en fous ? Ben écoute, retourne faire tes trucs, tu croiseras d’autres personnes avec qui ça collera mieux. Si l’hostilité ou l’indifférence dominent entre vous, ça ne fera jamais, jamais, une belle histoire d’amour. Il n’y a pas de belle histoire de haine et de violence. Si tu ne sais pas aimer, apprends, reprends un parcours digne, remets-toi sur pieds, cloporte, chacal, petit caillou froid.

 

Comment la faire jouir ?

Alors là tu vas voir, t’auras plus jamais 0 à tes examens, parce que c’est tout simple.

Pour faire jouir une femme, tu peux tout naturellement :

  • Lui plaire
  • La ravir
  • Lui faire plaisir
  • L’émerveiller
  • La comprendre
  • Lui faire confiance
  • Partager beaucoup avec elle
  • La respecter
  • L’admirer
  • Etc.

ça, c’est les préliminaires.

Ensuite on passe aux choses sérieuses.

Donc tu peux ensuite l’aider des fois, l’assister sur certains trucs, tout ça réciproquement, et te promener dans le monde avec elle. Debout, couché, à genoux, ça se fait partout.

Pour monter en pression, tu peux la complimenter, lui faire des déclarations d’amour enflammées sans fumée, être avec elle dans certaines de ses convictions, participer concrètement à ses rêves.

Et à des moments donc, si tout va bien, tu pourras lui toucher les cheveux. Enfin, pas dans le noir de son hall avec ton poignard sous sa gorge, hein. Si t’es là avec elle dans une situation où toucher les cheveux c’est désiré partout, tu le sais car elle te l’a dit d’une manière ou d’une autre.

Bien, de là, tu pourras souffler sur son épaule. ça t’aidera à comprendre comment elle va et ce qu’elle veut. Observe longtemps cette épaule : a-t-elle un air offert, ou dissimulé ? te sourit-elle, ou te fait-elle la grimace ? Est-elle avenante ou simplement sereine ? Endolorie, fatiguée peut-être ? Si c’est possible, tente un massage et tu sauras mieux. Elle est tendue, souple ? Sa peau, ses muscles, ses masses corporelles, se déplacent-elles facilement ou est-ce que ça frotte, est-ce que c’est retenu, comprimé, tendu ? Ses articulations craquent-elles ? Son visage et sa peau sont-ils injectés de sang, ce qui signifie qu’un dose récente d’adrénaline ou autre a stimulé la circulation sanguine, pour activer, hm…. certaines zones…. Attends, il faut que je t’explique.

 

Qu’est-ce qu’un corps de femme ?

Oui voilà, on va faire un peu d’anatomie d’abord, t’es jamais prêt si tu comprends pas le corps.

Une femme, c’est donc un singe femelle avec deux bras deux jambes et un système nerveux central compétent pour diriger l’Allemagne (t’as qu’à regarder les Présidents français à côté, guignols).

Cette femme possède un système reproducteur qui t’intéresse plutôt, puisqu’il a été conçu par la nature pour t’amener à y brancher le tien via ta meilleure amie, aka ta bite.

On y branche bien ce qu’on veut, mais disons que toi tu souhaites y brancher ta bite (et, j’avoue, moi aussi, parfois). Bon, ben il vaut mieux que tu saches quelles sont les fonctionnalités de la bestiole.

Ce système reproducteur vient d’une différenciation des gènes et des hormones sur la même base embryonnaire, d’où de nombreuses ressemblances anatomiques et fonctionnelles entre les organes femelle et mâle. Ils sont et font quasiment les mêmes choses, à quelques divergences près.

Cette femme possède donc :

  • Un clitoris. Tout le monde sauf toi sait maintenant qu’il s’agit d’un organe gros et complexe, long de 3 à 6 centimètres, composé principalement de deux corps caverneux et érectiles le long des lèvres, et d’une tête équivalente au gland masculin. Dans la fausse anatomie du 20è siècle, on croyait que le clitoris se réduisait à la tête. LOL, ces têtes de noeud. La fonction de cet organe hédoniste consiste à apporter une grande attention sur cette zone et à mettre les femmes en quête de sperme. Le clitoris est le bouton magique qui déclenche la série de transformations qui prépare la pénétration vaginale donc une occasion de conception : adrénaline et endorphine, vagin qui se positionne, circulation sanguine et respiration qui s’adaptent, injection de lubrification, etc.  
  • Un vagin, avec un centre nerveux interne souvent érogène surnommé point G ; ce vagin sert à amener du sperme vers l’utérus, et à vider la litière d’un possible embryon. Sinon c’était pas bien malin de faire un creux au milieu de quelqu’un. Mais il le fallait pour la conception d’autres générations de singe-tte-s humain-e-s !
  • Un utérus, qui est aussi une matrice à embryons. Elle se régénère et se nettoie tous les 28 jours en moyenne. Les restes du lit de bébé sans bébé partent vers l’extérieur par le vagin, sous forme de sang et membranes.
  • Des seins, qui sont des futures réserves alimentaires pour le futur bébé et des attracteurs d’amants.

Et comme toi :

  • Un système digestif, doté à l’entrée, d’une bouche, et à la sortie, d’un rectum terminé par un anus – organes que tu pourrais avoir la perverse idée de détourner à des fins sexuelles !!!

Voilà, en gros, l’anatomie reproductive.

Elle comporte un aspect plus général : de même que des générations de gens qui se sont plus ou moins plu nous ont fait, les hommes et les femmes sont faits pour se plaire globalement. Le critère esthétique joue chez l’humain depuis l’invention de la culture humaine il y a des millions d’années. Depuis l’origine il y a des affinités entre les corps, les visages, les cheveux, les zones liées à la reproduction ont été sélectionnées pour plaire, ceux qui ne plaisaient pas étant en moyenne moins fertiles en descendants.

Et donc, le monde est ainsi fait, mais le corps des femmes, plus sélectionné, car étant le lieu central de la reproduction de l’espèce entière, mâles compris, est devenu de plus en plus beau. Une sélection culturelle s’ajoutant, avec le développement des cultures et civilisations, à la sélection naturelle.

Un tel héritage mon grand ça se respecte.

On ne peut pas dire la même chose des hommes. Il est probable qu’en moyenne ils aient pris ou organisé l’achat des femmes qu’ils désiraient, le singe mâle étant assez violeur en moyenne dans les diverses espèces dont la nôtre, et l’humain mâle assez prostituteur dans l’âme depuis des millénaires dans diverses cultures. Les femmes n’ont pas toujours, et même pas souvent, choisi leurs partenaires, surtout pas en raison de leur corps, contraintes à baiser et se reproduire avec des riches, des moches, des vieux, des chiants, des difformes, des dégueulasses, qui avaient pris le pouvoir, légalement, légitimement selon leur culture, sur le corps de LEUR femme.

(Donc t’étonnes pas si t’as une gueule de barbare, du poil partout et des doigts de gars qui tient une hache,  tu sais d’où tu viens. Sache que les civilisés ont une mauvaise opinion de toi, crevure d’assassin violeur.)

Conclus de tout cela que les femmes sont faites pour plaire et baiser et se reproduire. Je crois qu’elles le savaient avant toi, même. Et que donc, si elle veulent de la bite, t’inquiète, elles aussi elles voient plus d’hommes que de renards, elles sauront où te trouver.

 

Comment l’enculer ?

Ah oui, tu veux forcément savoir ça.

Encule-toi toi-même et tu sauras.

Questionne-toi réellement sur les multiples aspects de la chose. N’oublie pas la psychologie, y inclus la psychanalyse. N’oublie pas d’analyser les mots que tu emploies et leur sociologie, gros malin ! N’oublie pas non plus tes intentions profondes car tu as juré sur ton honneur.

As-tu un anus et un rectum, toi-même ? Si oui, rêves-tu de te mettre de force des objets de 3-4 cm de diamètre à une profondeur de 10-15 cm à travers l’anus puis dans le rectum, pendant 5, 10, 40 minutes, 2h si t’as du temps libre ? Oui, non, ne se prononce pas ? Peut-être, mais je m’en souviens plus et elle a pas porté plainte de toute façon ?

Mets-y ton doigt. Dans ton cul. Allez, va et viens sur toi-même comme tu veux faire avec elle. Tu as envie de crier à ton doigt “encule-moi !!!” ? Ou, d’enlever ton doigt parce que c’est pas terrible et même ça fait un peu mal ?

Mets-toi les doigts bien au fond de la gorge, comme si c’était ton gland, et vomis. Bien. Tu ressens un sentiment d’amour intensément romantique ? Tu as envie de supplier “étouffe-moi avec ta virilité, je ne suis qu’une traînée, une pute, une salope, ta grosse chienne” ?

Si tu as répondu 3 fois oui, bravo, sache que tu es la femme de tes rêves mon salaud !! Tu l’avais pas vue venir celle-là 😉 Elle est arrivée par derrière c’est pour ça.