Salut les Ministres,

je reviens du greffe d’un de vos Tribunaux où j’allais déposer des lettres pour que justice soit faite, et là je me suis trouvé bloqué d’entrée par un dispositif anti-métaux ridicule, tenu par un gars qu’on devrait virer illico puisque, faisant l’accueil d’une manière désagréable donc contraire à sa fonction, il donne envie aux citoyen-ne-s de le gifler, donc de commettre un regrettable délit sur sa malheureuse personne.

Je vous demande donc de supprimer immédiatement (ouais, j’ai pas le temps, ça presse, la justice, surtout dans un Etat endetté jusqu’aux ovaires comme la France) ces dispositifs que vous avez mis en place en dépit du bon sens avec notre argent de contribuables si précieux, pour la simple raison qu’il est tellement trop facile de les contourner.

Alors que j’avais bien autre chose à foutre, notamment écouter Biolay et Eminem, j’ai dû perdre 2 minutes à vider, donc exhiber contre mon gré et sans aucun lien avec ce que j’étais venu faire, le contenu de toutes mes poches pour en sortir tous les objets contenant du métal, puis ranger tout cela à ma sortie.

Or, si ce dispositif anti-métaux est censé éviter la mort par couteau et par flingue métallique aux magistrats ainsi qu’aux personnels de l’institution judiciaire, il ne fait absolument pas le job (lui non plus 😉 ), puisqu’on peut très bien passer ce portique qu’on nous facture probablement des dizaines de milliers d’euros avec de multiples armes non-métalliques, par exemple :

  • de l’anthrax ne sera pas détecté, et pourrait tuer tout le monde à l’intérieur ; ou n’importe quelle autre substance toxique à faible dose qu’on pourrait déposer entre autres sur des poignées de porte ou dans un dispositif d’aération ; n’importe quel crevard facho-musulman rentré de Syrie en douce pourrait avoir appris à refaire les armes d’Assad pour rejouer le match truqué de la Ghouta orientale sur notre terrain ! Vous ne pensez donc à rien, vous ne lisez pas les news, vous ?
  • mes lacets pourraient étrangler deux juges, ou deux avocats, qui le savent bien, puisque tout le monde le sait : c’est ce dont se servent de nombreux détenus pour se suicider en prison « hyper-surveillée » (LOL, incapables !)
  • on pourrait très bien imprimer un flingue en plastique, en 3D, avec des balles en plastique dur et de la poudre, et rejouer Colombine, Chevaline, Auriol ou Utøya dans l’enceinte judiciaire
  • un simple coup du lapin en pleine nuque peut tuer n’importe qui
  • on peut aussi tuer par étranglement, ou avec un garrot, ou par étouffement, donc sans aucune arme – et ça va être difficile d’interdire à tout corps humain d’entrer dans un lieu de justice 🙂 même si peut-être parfois ça vous arrangerait bien !

Bref, j’arrête là mon délire créatif, mais SVP arrêtez de gaspiller notre argent pour que dalle avec des dispositifs sécuritaires intimidant les honnêtes citoyens (s’il en reste) mais incapables d’arrêter un quelconque tueur motivé doté d’un minimum d’intelligence (bon c’est vrai que vous n’avez rien à craindre des récents terroristes franco-belges, gros débiles passés par l’Ecole à la frenchy, CQFD ?…)

Je remercie la greffière très sympa du TGI, je pense savoir en deux secondes qu’il s’agit d’une personne pleine de bonté, de conscience professionnelle, à qui personne ne saurait en vouloir.

Essayez, gens de justice, de nous inspirer la confiance plutôt que la défiance, et on vous le rendra. Je vous rappelle que c’est le Ministre de l’Intérieur puis Président et membre du Conseil constitutionnel Sarkozy, ce pompier pyromane, qui a mis le feu à nos institutions et les a rendues ultra-sécuritaires, lui qui a financé son élection présidentielle avec 10 millions du dictateur libyen qu’il a ensuite fait assassiner par l’OTAN avec le pire des cynismes. Il sera sans doute le premier Président français à résider durablement à Fleury 😀 Prenez-lui ses lacets, il pourrait vouloir fuir la honte qu’il s’inspirera.

Cessez donc de nous voler et épargnez-nous ces dispositifs sécuritaires pour trisomiques, on peut vous tuer de mille manières, la vie est ainsi faite, fragile et précaire, ôtable à volonté, ne grillez pas notre argent avec la peur que vous avez du peuple qui vous paye.

Bien cordialement,

le citoyen Ludo.