[Edit 2014 : ce texte a été rédigé début janvier 2013, avant que son héros devienne notre merveilleux Premier Ministre social-libéral-faux-cul. Je l’avais dépublié pour pouvoir aller animer un atelier d’écriture en Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs à Marseille début 2014… J’avais peur que l’administration pénitentiaire google mon nom et tombe dessus, mais en fait, ils n’ont pas Google là-bas.] Message pas secret : cet article est publié mais reste en cours de rédaction, je vais le faire évoluer au fur et à mesure d’une immersion dans l’imaginaire, aidé par de la douce musique et une poignée de cannabis achetée au diable en personne, expérience d’écrivain virtuellement menacé de prison en France, rêverie sur clavier toute en rythmes psychiques démoniaques menée à Berlin, Allemagne, où 75% de la population votante a voté à gauche aux dernières municipales. Je me sens en sécurité pour l’instant à Berlin. Laboratoire des libertés à revendiquer dans toute l’UE. __________________________________ Salut Manolo, moi je suis amoureux de l’Espagne, le fantasme de la femme flamenco marche à fond les ballons sur moi. Ta petite gueule m’excite et ton petit cul aussi, j’vais t’mettre sur les rotules, quand j’en aurai fini avec toi on croira voir Oscar Pistorius – sans fusil – sans taser. FUEGO ! Faut pas me provoquer, je suis un mec sensible. Toi qui aimes flirter avec des idées au parfum fort et envoûtant, tes phéromones d’insecte suant m’attirent. Tu nous as fait ta cour au Palais, je vais te faire du mâle en public. En effet ma mignonne, toi le torero élégant qui se propose vaillamment de mettre à mort la misogynie la plus écumante, si tu m’agites tes jupes de gitane façon chiffon rouge de la vertu, pris d’un rut effectivement taurin je vais te rôtir le postérieur à force de passion torride chauffée au doux soleil de la neige à Berlin cet hiver 2013. Je viens d’apprendre que dans un éclair de génie, après les acharnements droito-sarkozystes tu veux criminaliser encore plus les paroles de rap « hostiles à la Franchouillerie, malpensantes de Son Altesse Sérénissime l’Etat français, méchants négro-bougnoules-juifs-cinglés-toxicos du crime de la chanson française de multiples fois disque d’or » ? Faut pas m’en dire tant, mon motocross mental démarre à beaucoup moins que ça. Mon détecteur de crime est hyper-sensible et il pointe droit sur ta chatte boursouflée. Tu viens de te faire enfiler au gode par Marine La Pine, c’est bien ça ? Je vais te prendre illico en ganbgang entre options di-vergentes moi aussi, je suis le Ministre Envoyé de la Culture du Peuple à l’Intérieur de tes orifices politiques béants : avec Booba dans ta chatte de racaille d’Etat, NTM dans ta bouche de social-traître, et Assassin dans ton cul d’enfoiré. Moi, je te finirai tout du long en bukkake droit-de-l-hommiste si t’en veux toujours – y’a pas à dire je suis réglo avec toi et Alain Bauer, je vous offre le crime en série vraiment onctueusement servi sur un plateau d’argent. Mmm, jouissif !! J’en éjacule déjà précocement, pas trop vite mon gars !!! Je sais je fais un bien méchant auteur, indélicat, trop mal à droite, donc candidat à tester l’ancienneté des nouvelles geôles du droit éternel ! Eh oui, je me présente. Je suis du Parti des Gens, bénévole à aider l’Etat à me remettre dans le droit chemin. Pour ce faire, d’abord je dois me foutre carrément dans l’erreur, comme ça après, lui, il m’apprendra enfin toute la vérité sur tout ! Alors c’est parti, commençons notre rééducation nationale, et attaquons l’Etat de notre mieux. Programme politique, Manolo, je t’envoie mon manifeste… oups, trop fort, DTGFDPATQVILI ! (dans ta gueule de fils de pute à toi qui veut interdire l’insulte). Ne va pas surtout pas croire à une attaque de type Action Directe ou RAF (Rien A Foutre), je suis partisan d’un style de baffe dans la gueule beaucoup plus direct. Tu vois, je suis un ultra-protestant du rapport à l’Etat : je gifle mon opresseur moi-même, les pattes au chaud dans mes pantoufles d’Auteur, depuis mon bureau en France Libre, tu sais, le « DJ-Shadow-Cabinet » à Berlin… Pour info je te rappelle d’entrée, chacal administratif, qu’entre 2006 et 2010 j’ai gratté 19 900€ de bourses et récompenses diverses par l’Etat franchouille de droite. Légalement, comme Hitler, pas en trichant comme un sale mafieux ! 😉 J’étais sur France Culture à 25 ans – en fraude, mon gars ! un bougnoule blanc infiltré chez les bourges ! – et envoyé en Mission Stendhal par Cultures France à 31 ans – toi pendant ce temps tu tractais pour le FN sur le marché d’Evry, pauvre type, chacun sa voie. Tout ça, comme Auteur. Tu veux de l’autorité ma garce de ministre « Fouquet’s »… je vais te satisfaire au-delà de tes rêveries les plus folles. Eh ouais, en plus d’être ton prof de FRANÇAIS, je suis de droit l’ambassadeur poétique de ma saleté de pays chauvino-universel dans le pays ennemi – mais autrement plus puissant, morpion de Paris ! -, je REPRÉSENTE à Berlin la France bougnoulisée à mort, mes potes d’enfance s’appelaient Omar Bachir, Sasha Sazdanowski et José de Nobrega, ma culture est comme celle de Charles Aznavour : post-camerounaise, aztèque hachée, bref, elle aime les musiques de tout le monde. Toi qui aimes les Autorités, je vais t’en coller trois en allers-retours directs dans ta gueule de macaque albinos, tu nous diras si ça t’a fait mal ou pas et appris quelque chose : sache que les plus Hautes Sommités Culturelles de l’Etat Franchouille Sécurisé – Ministère de la Culture, Ministère des Affaires Non-Nationales, Ministère des Ghettos – m’ont par 3 fois nommé « Prince honorifique de la République des Romanciers sans succès », alors que j’étais déjà camé jusqu’aux oreilles depuis longtemps et d’ultra-gauche jusqu’aux orteils depuis que toutes les autres Autorités ont passé leur temps à me violer ou à me laisser me faire violer. Ton pote Alain Bauer fait de la criminologie expérimentale grandeur nature en claquemurant un intellectuel gauchomorphe – Julien Coupat, virtuel auteur du mystérieux Comité invisible rédacteur du manuel pré-terroriste intitulé L’Insurrection qui vient ? On va vous montrer que l’insurrection vous pisse à la raie en provenance de partout. Arrêter un nuage, ça n’arrête pas la pluie ! Je crois en l’égalité, Dominatrix d’Etat, t’as fini de nous baiser, maintenant c’est toi qui te penche et qui encaisse. Auctoritas, Auctoritas ! T’aurais pu me demander humblement conseil dès l’an 2000, 3 ans avant de publier ta lamentable déclaration sur l’outrage au drapeau, sale nazi occupé à écrire torchon sur torchon. Toi gros bougnoule andalousifié jusqu’à la glotte, tandis que tu te crois compétent pour censurer le rap et son écriture violente mais honnête, personne t’a couronné Prince des Lettres dans mon pays où je suis né moi et pas toi la Franchouillerie, donc d’office tes leçons de cinquantenaire espingouin benêt sur le style pur des Lettres Franchardes tu te les sniffes en poussière sagement sous ton pupitre, il se trouve que j’enseigne l’écriture de paroles et que je commente la musique avec un peu plus de finesse que toi mon petit Manu, alors quand je te parle de paroles et de musique tu comprends bien qui est le Maître de qui dans nos affaires. Personne ne t’a couronné pour tes publications, aucun Etat, même pas l’Etat de Victor Huguette, Emile Zolette, Albert Camette, Jean-Paul Sertre, Mylène Fermette, et Damien Saette ; moi si. Je te fais déjà un gros cadeau à rendre ton nom plus célèbre qu’il ne devrait l’être, Miss Valseuse, aux côtés de noms plus reluisants que ton nez quand t’es stress avant l’amour. 19 900€ chourés à l’Etat avec sa propre signature en bas des chèques, sans faire prendre aucune drogue à ce violeur de consciences, qui nous interdit entre autres de parler favorablement du suicide, alors que lui a passé sa courte durée de vie à tuer ses citoyens à tour de bras dans les prisons, les asiles, les écoles, les commissariats… Quel est le nombre de morts à cause des Etats européens au 20è siècle ? Presque rien, juste une centaine de millions. Une erreur de manip’ de la part du Super Admin de l’époque, qui a effacé 100 millions de joueurs d’un coup. Reboot. Tu parles que les gars comme toi vont nous aider à vivre en paix oui !! Toi Super Flic, tu prétends t’occuper de MORALE ? J’ai même été payé 300€ au lieu des 250 initialement convenus par l’Institut français de Berlin pour une lecture de slam au milieu de laquelle j’ai fait un doigt d’honneur bien visible. J’y ai été très bien traité et applaudi, j’ai reçu des compliments, on a parlé français et allemand et bu du vin. Eux c’est des gens, pas des flics d’Etat, ils sont sensibles et sensés, ils écoutent le sens profond des paroles et pas 2-3 erreurs de style un peu odieuses sur les bords. J’emmerde tes lois françaises d’une force, si tu savais ma vieille… Faut dire que j’ai été formé à la méfiance envers le régime dès le CM1 par un prof de français de la République, monsieur Ducos, qui était directeur de l’école primaire Jean Rostand à Chaumont. Au détours d’un cours de grammaire, lui qui était en même temps Maire d’une petite commune à 5 km de Chaumont, nous a dit quelque chose comme : « Tiens au passage, quand vous lirez ou quand on vous dira qu' »il est interdit de faire ou de dire » quelque chose… Demandez-vous qui est ce « il » devant le est ? Si un policier vous dit qu’il est interdit de faire ce que vous faites, vous pouvez lui demander : qui ça « Il » ? » J’ai réfléchi à l’idée de l’instituteur de l’école publique. Il avait raison. « Il » dans « il est interdit », c’est jamais qu’un connard ou un autre qui se couvre d’une peau de loup enragé et se fait ainsi passer pour l’Autorité de l’Etat, le Sauveur, Bioman quoi, Maradonna en string à Bercy ou toi-même, Manu. C’est rien qu’un type déguisé en Etat impartial. C’est pas parce qu’ils chassent en meutes que ça rend ces imbéciles plus crédibles. C’est pourquoi, pour que te baiser ta gueule baveuse reste un plaisir alors que je me sacrifie virilement moi aussi pour te montrer ce que c’est que l’autorité du Peuple sur ta fonction de Ministre éjectable, connard, je vais te féminiser à mort et te claquer un bon moment un simple gangbang moral de redressement judiciaire autonome – pour la forme et pour faire un exemple, à titre strictement préventif et disciplinaire, poil aux couilles de ta mère. C’est pas contre les femmes, je vous aime, c’est contre le fait que tu nous envoies des flics des juges et des matons si t’as trouvé qu’on avait dit un mot de travers contre l’Etat ou tes moeurs de chacal à poil cendré, alors que toi tu nous chies dessus en spirales avec usage légitime de la force légale, salope en fauteuil. Nous la police des pensées on avait dit qu’on avait le droit que dans les romans ou les livres sur l’Ancien Régime, toi qui a fait de l’histoire. C’est mon domaine enfoiré, pique-assiette de contre-façon franco-Franquiste !! Cette missive-SCUD au rythme langoureux et cadencé est ma punition envers toi qui bombe le torse sur scène comme un bonobo en queue de pie tout en te situant dans la grande tradition militaire française : Jules César, Napoléon I-II-III, Pie XIII, Louis XVI, Rambo XXII, le général Boulanger, le Maréchal Pétain, le Général de Gaulle, le Caporal Sarkozy, de putsch en putsch le total se compte en millions de morts pour les Grands Sachems de la France des bons, sans brutes et sans truands comme l’Italie. Je suis un fan de musique, toi visiblement t’aimes pas trop ça. Ca te fait grincer du fion on le sent d’ici : parler de rap te fait puer. Je comprends bien que ça te gêne, du coup. T’aimes pas trop les Roms non plus ni les singeries tziganes ? En Tziganie orientale only ? On te sent un peu crispé sur ces questions. Tu serais pas un peu raçouillisant sur les bords, dis voir ? Ah c’est vrai t’aimes pas Dieudonné non plus !! Trop juif ??? Trop persécuté ??? Pas assez ??? J’ai lu tous les truands de la littérature française, Villon qui vous a niqué deux prêtres d’un coup, Marot qui « a volé le lard ! », Voltaire qui prend pas le bon pseudo d’après les CGU de l’époque, le curé Meslier qu’a pissé dans le bénitier, Sade qui mettait jamais le mot bite au bon endroit, Baudelaire qui s’est largement foutu de ta gueule mais que tu as fini par enseigner en primaire, Zola qui t’a envoyé chier et que tu as enseigné ensuite de force aux collégiens innocents qui n’en avaient pas mérité tant, Artaud qui t’a maudit pour toujours en torturant la poupée vaudou à ton effigie, Genêt qui a passé la moitié de sa vie derrière tes barreaux et l’autre à te voler, Céline le collabo de ta gentille petite période fasciste, Koltès le gros pédé négrophile… Je suis 100% d’accord avec tous les tueurs de flics des paroles du rap français ! J’ajoute surtout qu’il faut assassiner le Ministre de l’Intérieur en priorité, par des textes plus incisifs que le maigrichon Kaaris ! Il est interdit de tuer, tout le monde est d’accord là-dessus, connard. Tiens regarde : Je te te tue Valls ! Ben t’es même pas mort. Mais si t’as des hémorroïdes mon pote Manu j’peux t’soigner, chuis ton nouveau Doc Gynéco (euh…), j’vais te poncer l’orifice problématique avec du papier de verre mental, du décapant symbolique, ça va ramoner tes idées noires, je sais ça va saloper tout ton beau living-room en sapin mais ça évite que la maison crame en même temps, faut souffrir pour être belle ma garce, ô Manureva ! Ce manque effectif de rigueur des notes rappistiques à l’égard des lois de l’univers franchouille dérange trop ta mèche de bourgeoise simplette mais maline sagement mais fermement dévoué à la cause républicouille de la loi des quotas : un flic ripou par habitant. Les paroles rap c’est comme des graffitis métèques sur ta photo de marié. Ca fait tâche, faut se faire chier à tout repasser au blanco… Alors moi je suis militant donc si t’as pas découvert la passion de la musique qui fait bouger les foules barcelonaises jusqu’au-delà d’Evry je te propose de t’enseigner un classique typiquement belge, la valse à mille temps. Je te fais salser façon hardcore remixé compressé défoncé et relax. Tu vas te réveiller avec des étoiles de ninja dans les yeux comme dans un pire trip sous acide à Ibiza. T’aura jamais assez de gangs Anti-terroristes pour te protéger contre les poèmes ironiques, j’ai trouvé en toi une faille béante qui s’appelle Internet et la liberté d’expression espèce de porc fumé au cheval, abruti démentiel déchiré aux médocs psychiatriques. Jour et nuit, la citoyenneté heureuse de vivre en moi, tout ce que j’ai d’aspiration à la justice et à l’égalité des chances et à la liberté de penser, de parler, de s’exprimer, d’agir, tout ça te passe dessus en boucle, tu vas halluciner Rocco préparant le tour de France de la remontée du Mont de Vénus et de la difficile étape finale du col de l’Utérus dans les pires reines nées dans nos villes et nos villages de Frankreich et d’indiens Navarro. « J’vais t’mett’ une danse » comme les papas disent aux fistons dans les bonnes familles de la France hyper profonde d’où je viens. J’entends encore l’Angélus de la Sainte Eglise derrière laquelle j’allais pisser quand j’avais un moment de répit avant d’aller pleurer près des poissons du ruisseau intoxiqué. Ah dans les bonnes campagnes où la loi des mœurs françaises règne, là c’est pas encore xénophilisé en chanson à mort comme aujourd’hui, avec dans l’acte délictueux une remarquable faiblesse du taux visible de Whities, une espèce qui disparaît à vue d’œil et qu’il faut protéger comme la truite authentique dans les rivières pro-EDF. Tu vas ptet trouver que tout ça est de l’art manouche, une escroquerie intello-terroriste d’ultra-gauche sous forme alphanumérique clairement destinée à nuire donc pour toi « menace à combattre à l’arme lourde », mais nous on va te répondre qu’on est une population Schengen qui emmerde bien les Jacobins qui montent et descendent des marches républicaines et des sondages truqués comme des obsédés PMD chaque jour pour rien. Après tout, ta France est multi-récidiviste, elle s’y connaît dans les droits de l’homme ? Entre 1998 et 2008, sous Chirac, Jospin, Raffarin, Sarkozy, la France a été jugée coupable de 489 violations des droits de l’homme. ça fait 48.9 violations par an. 4 violations par mois. 1 violation toutes les semaines. C’est une moyenne, ça inclut les vacances où vous vous dorez la pâleur aux Baléares en yacht et les lancements promo-discount convulsifs de vos carrières électorales à long terme. C’est un tempo à la DSK, s’il est question de tournante à la tête de l’Etat-gangbangeur. « Rape me, my friend ». Et poum. 🙂 Sous Chirac et Jospin, Chirac et Raffarin, Sarkozy et Fillon, sous Alain Bauer, de grands hommes d’Etat par naissance biogénétique comme toi – ils ont ça dans le sang – la France dirigée par les plus grands esprits, les meilleures moralités de la porcherie politique française, issus d’une sélection égalitariste très rude mais très méritoire, sous ces grands leaders, la République des droits de l’homme a commis une violation des droits de l’homme par semaine pendant 10 ans – pour la forme, par principe en quelque sorte, pour bien montrer à tout le monde que ça existe et qu’il faut militer chaque samedi pour que ça cesse. Philosophiquement, une info pareille, c’est comme le fitness pour une pute, ça détend énormément l’anus après le boulot. Nigaud, t’as étudié l’histoire au Sénat mais moi j’avais 18 à l’université publique de la république française alors en bon élève civique, je t’encule préventivement. En bon tuteur, je t’ai d’ailleurs repeint toute ta copie sécuritaire en rouge, ça pourrait vouloir dire que je déclare pédagogiquement la guerre à ton esprit, avant que tu ne deviennes vraiment un mauvais garçon brillant mais qui tourne mal comme DSK l’ami de tes amis (et donc à ce propos, toi non plus tu ne savais rien sur tout ça, monsieur l’enquêteur scrupuleux ? t’as fermé ta gueule comme tout le monde dans les parages directs du violeur notoire, monsieur Courage Public ? T’attendais ptet un poste de sa part dans son élection en 2012 en fait ?), on t’avertit Manolo, t’es surveillé de près par nos Renseignements généreux, on se la raconte bien sur ta gueule nous aussi. Manolo réjouis-toi, les anciennes dictatures Allemagne nazie et Espagne franquiste ont fini par apprendre des leçons de l’histoire, romanichel sauce catalane et viandox. Bizarrement les mauvais élèves sont les vainqueurs de la seconde guerre mondiale, jamais officiellement dé-fascisés, puisqu’ils ont plaidé « Moi-Pas-Coupable » en oubliant de porter plainte contre eux devant leurs propres tribunaux, tout en commençant à mener leur guerre sanguinaire contre le tiers-monde, qui les a bousillés à Dien-Bien Phû comme à Alger comme à Suez, non seulement vous êtes fachos mais en plus vous êtes même pas bons dans ce que vous faites 🙂 Nous au contraire on est protégés dans l’espace des droits de l’homme comme ta mère la pute dans un champ de bites : oups, elle fait semblant de trébucher ! Tu commences à prendre le pli, c’est bien Minou. Elle valse ! A droite, à gauche, dans le sens que je dis ! Tu veux durcir la répression de l’insulte, alors nous on va songer à durcir nos insultes. Tu prétends nous rééduquer, alors nous allons te réapprendre la vie en nous amusant. Tu nous traites comme des criminels, alors on va tout de suite t’arrêter et te faire bouffer tes propres audaces. Manuel, on te réexplique. Tu es un peu comme Obama. Tu nous envoie des drones d’un air charmeur. T’as trop la vanne qui tue sans autre forme de procès. Tu serais foutu de nous détenir dans des camps secrets un sourire aux lèvres, avec une décontraction complice digne de Walt Disney, l’ami des enfants et du MacCarthysme. On a confiance quand tu nous tases parce que tout le monde sait qu’au fond du fond t’es un mec bien. Fais-nous ton strip-tase manolette tu m’excites. Montres-nous ton ptit cul musclé. Joue-nous la petite vachette dans ta corrida à toi, olé torero, ton Intervilles à toi gringo, tu es notre grand maître, Guy Lux à banderilles, après toi la lumière, avant toi les trous noirs du crime où la France se faisait malencontreusement enculer de manière malhonnête, fourbe, malveillante, inopportune, et surtout contraire aux bonnes mœurs, au productivisme, aux Grands Commis du Crime formés aux Hautes Ecoles de la Ripoublique, par tout un tas d’agitateurs négromorphes toujours plus ou moins cannibales et d’ailleurs tatoués comme des Kanaks, enfin bref, des agents pas assez secrets de l’Anti-France en action. Mets-nous des coups d’électricité pour stimuler notre retour au droit chemin comme la vache remotivée à trouver l’abattoir finalement profitable à tous, les choses s’équilibrant également, au su et au vu des Enquêtes et Constatations de la Cour Suprême de tout. Moi je te dis, tu t’en fous tu rouvres un camp. Pas à Sangatte ni dans un CRA de Marseille, connard. Nan, en Alsace, pour mémoire. Oh, ma salope du pouvoir, me dis pas que j’ai déjà touché de plein fouet ton Point G(odwin) ? Nan, je sens que tu mouilles encore du phallus là mon chaton, mon ptit maton, à la perspective qu’on t’ouvre tes camps à toi tout seul, avec ta gueule au moindre clic sur le mot Autorité. Tu cherches à te faire ficher dans une pose bien obscène, ben vas-y mon gars, t’es le défenseur de nos libertés, érecte ta matraque sans crainte, frétille du taser, tu vas prendre ton pied – dans le cul. Bon, voilà Manichéo. Tu mets tous les délinquants là. Les 10 millions de gens en HLM. La nana de 14 ans qui se fait sermonner parce qu’elle dort en cours de français et qui répond « mais madame je me suis fait enculer toute la nuit c’est normal que j’aie sommeil. » Tous les macaques des îles là. Les sauvages des civilisations inférieures à qui il faut tout réexpliquer avec des baffes. Ces négresses pédérastes qui portent le voile sur les fiches Meetic du 93. Tu fous le feu. Tu laisses cramer. Ensuite tu replantes des arbres. Et tu assures ta notoriété pour des siècles avec ça mon salaud !!! L’histoire te couronne illico Dompteur du Crime, malheureusement foudroyé à un moment par une rébellion massive, certes… Mais on aura pris la photo bien avant !! On te mettra en uniforme de Che Guevara d’opérette en Grand à Opéra-Bastille !! On te jouera du violon-violons dans l’anus en public. 100 ans après ta mort un autre maniaque du pouvoir se fera une joie de vouer ta mémoire aux flammes elle aussi. Manolo, Grand homme. Petit par les idées, mais grand par la photo. Malheureusement moi je n’ai jamais eu comme toi le soutien de Jean-Noël Guérini, je disais à tout le monde en tractant sur le marché de la Plaine, candidat dans le secteur de Guérini justement, précisément là, « Ni Gaudin, ni Guérini ! Votez citoyen ! » Hé ouais on était LCR / Comités citoyens. On lui a bouffé plus de 6% à cet enfoiré. Lui et Gaudin je peux pas les saquer, toi t’as l’air de t’entendre, les amis de nos amis, les amis de nos ennemis, allez vous faire enculer entre fachos. mehr-bildung-fuer-faschisten-kjw_design J’ai pas gardé un souvenir extraordinaire du national-socialisme mais ton socialisme-national à toi j’y crois très fort, gringo.