Butor neigeait sur Lucinges, mâchant les belles plumes, de son repas de volaille, quand Nous monta, d’après l’église, jusqu’à l’écart. Obane qui était Chien accueillit Nous disant Oui, Oui ! Marie ! Jo ! qui était et souriait aussi. Butor neigea plus et Nous bût thé ou quoi ou oranges pressées de se réchauffez vous. Obane Couci ! Couça ! et Peintures partout dans pièce 1, pièce 2, passage, pièce 3, couloir 1, premier escalier 1, pallier, premier escalier 2, pièce 4, trappe, où ? Coréen peintre et Polonais peintre et Qui ? ça ? peintre et Chien Beige comme Neige. En pièce N étaient Livres de dimensions beaucoup avec Toutes : Epoques, Aires, Couleurs ! A son bureau, cinq minutes.

Il y eut le cas de la question la plus confuse de tous les univers, du Beffroi de Gibraltar circa l’Isthme du Surréal, des faux rais de Corésie jusqu’aux miroirs en Alagaskar. L’Isthme du Surréal…, non, l’histoire sérielle ! Ni ça.

Butor neigeait sur Lucinges, un Milan se posa à la fenêtre où Butor finissait de raconter Pinocchio comme un Roosevelt at home et Mobile décolla à la fenêtre qui neigeait dans laquelle, par laquelle, parmi laquelle ; sur laquelle, à travers laquelle, vers laquelle.

C’est d’ailleurs pourquoi comprendre signifie exister avec quelque chose.

Note:

Pour tous ceux, nombreux, qui n’auront rien compris à ce texte, voilà quelques explications:

1/ Ce texte a été écrit à la demande de Raphaël Monticelli – mon mentor en art contemporain, mon premier éditeur, une sorte de père adoptif il y a 10 ans, un collègue écrivain lui aussi. Raphaël m’a employé en 2003 en tant qu’intervieweur d’artistes pour un programme éducatif organisé par le Rectorat de l’Académie de Nice. Un des interviewés étant notre célébrité nationale, Michel Butor, auteur d’une bibliographie riche de plus de mille ouvrages. A la suite de l’interview, Raphaël m’a proposé d’écrire un petit texte consacré à Michel Butor. J’ai donc pondu le texte plus haut.
2/ Lucinges est le lieu de résidence de Michel Butor, en Haute-Savoie, à la frontière suisse.
3/  Marie-Jo est la femme de Michel Butor.
4/ Obane est le chien de Michel Butor et de Marie-Jo.
5/ Pour le reste, soit vous comprenez, soit vous ne comprenez pas (soit les deux à la fois !) 🙂