Wallah, ça commence très mal ce post :'(
 
Je viens de me dire que si je voulais arrêter de déconner juste 5 minutes et que je faisais le bilan de mes compatibilités idéologiques, je me rendrais compte une fois de plus d’à quel point je suis complexe et bizarre.
 
En effet, il se trouve que j’ai des idoles en masse dans des figures et idéologies de gauche, mais que j’en ai aussi à droite.
  • J’adore Louis-Ferdinand Céline, et ses sales idées, pamphlets et expériences collabos et antisémites ne salissent pas sa littérature à mes yeux. C’est un grand humaniste misanthrope. Ses pamphlets antisémites sont de la merde à côté de ses somptueux romans. La bonté de sa vie rachète en partie son adhésion à une politique d’horreur. Il a payé de sa santé, un an de geôle au Danemark dans des conditions rustiques, puis une retraite de déshonneur. Il est devenu un maître de la littérature française dans ses derniers romans tragi-comiques.
  • Je suis fan de De Gaulle à pas mal d’époques, en 1936 quand il prévoit qu’Hitler va attaquer à coup de tanks, en 1940 quand il se rebelle contre l’autorité légitime alors qu’il est un fanatique de l’obéissance militaire – il fait un superbe choix où la morale politique l’emporte sur la loi -, pendant toute la guerre où il réussit à s’imposer à des chefs d’Etat élus alors qu’il n’est que le chef peu audible d’une rébellion illégale, en 1944-1946 quand il fonde la Quatrième République, en 1958-1962 quand il signe le déclin de l’empire colonial et fonde la Cinquième République, dans les années 60 quand il assure la prospérité économique et l’indépendance nationale, et même en 1969 quand, très démocrate, il démissionne après avoir perdu un referendum peu important à propos des régions.
  • André Malraux. Bon désolé mais quand j’étais jeune je me suis bouffé plein de culture classique et j’ai adoré La Condition humaine. Ensuite j’ai lu ses Discours, entendu son Jean Moulin, lu ses écrits sur l’art. Il m’a inspiré le respect. Ce n’est pas un de mes maîtres, je ne m’inspire en rien de lui, mais j’ai adoré découvrir son oeuvre. Pourtant il n’est pas un auteur de tout premier plan, pas un vrai auteur – pas assez fou, c’est un philosophe qui romance (les pires c’est Sartre et Camus, collégiens qui dissertent).
  • Les revues ESPRIT et COMMENTAIRE. Je les ai lues en étant séduit tout du long par l’élégance, la variété, la virtuosité intellectuelle des auteur-e-s, leur style humaniste de grands bourgeois éduqués. Pourtant c’est rempli de chrétiens, de libéraux, c’est jamais trop mon école à moi. Je me disais que je n’écrirais ni ne penserais jamais aussi bien qu’eux, même quand je n’étais pas d’accord du tout avec leur perspective, ce sont des maîtres en subtilité.
  • Le libéralisme, j’aime assez ça, y’a liberté dedans. Le problème c’est la version sauvage, sans garantie de justice. Mais je pense et j’espère que la liberté économique restera garantie dans les sociétés futures, même après les changements que je souhaite.
  • L’autre fois j’ai fait un test sur le site du journal Le Monde, et j’ai découvert que j’étais plus proche des positions du FN en 2017 que de celles de Macron et Fillon. Mes préférences étaient :
    • 1/ Mélanchon
    • 2/ Poutou, Arthaud
    • 3/ Hamon
    • 4/ Dupont-Aignan
    • 5/ Le Pen
    • 6/ Macron
    • 7/ Fillon
    • Je suis vraiment très surpris, avant j’aurais cru que j’étais plus compatible avec la droite qu’avec l’extrême-droite, mais non. ça s’explique en partie par le fait que l’extrême-droite est en partie une forme de gauche, elle a attiré des déçus du PS, du PC, du centre. Des gens comme Philippot, c’est pas l’extrême-droite raciste-xénophobe ordinaire.
  • Le thème de la sécurité. Je me rends compte avec l’âge que c’est important, avant je crachais sur ce thème, je me suis donc un peu droitisé… Je reste anti-sécuritaire au sens sarkozysto-voyou du terme, mais je suis devenu sécuritaire contre l’épidémie incessante de violences civiles, viols, agressions, vols, fraudes, tricheries, abus.
  • Charles de Courson. Je sais plus trop pourquoi mais j’ai du respect pour ce type.
  • François Bayrou. Je me suis inscrit au MoDem, pour voir, en 2007… je me sentais à la fois d’extrême-gauche et démocrate, civique. Bayrou représente ça pour moi, j’ai ptet tort mais je l’aime bien. Bizarre non ????
  • Ah, et je rajoute : j’ai un méchant côté autoritaire. J’aime diriger, grave. J’aime faire des références à Hitler. Je suis fasciné par l’horrible génie des fascismes et surtout du nazisme et du faux communisme. Je reconnais une forme de grandeur chez ces pourritures de droite.
 
Voilà voilà. J’ai 3 orteils à droite.