On dit presque toujours « la police ».

En réalité les polices sont infiniment multiples.

Étudions donc quelques aspects du phénomène.

 

Les polices sont multiples dans leur intention :

police pénale : faire respecter les lois et punir les infractions

police politique : surveiller l’opinion, la population, les médias, l’économie

police préventive

police

 

Dans la police pénale, il y a

les polices d’intervention

(police de ville, gendarmerie en zone rurale, CRS, RAID, GIGN…)

la police de garde à vue (repas, entrées sorties, registre)

la police des transferts (en voiture, en fourgon… plus ou moins sécurisé / entravé… vers l’hôpital ou le cabinet médical, le psychiatre ou le psychologue, le tribunal, la maison d’arrêt ou le centre pénitentiaire)

la police des télécommunications (expertise des appareils électroniques, écoutes téléphoniques, piratage numérique légal…)

la police de surveillance vidéo (exploitation des caméras publiques et privées)

la police scientifique (empreintes, ADN)

la police judiciaire