Voici comment débarrasser la terre de trois tyrans sanguinaires :

  • Bachar Al-Assad
  • Erdogan
  • Ahmadinejad

Ces criminels n’ont pas été inquiétés, et commettent toujours leurs crimes. Il faut agir en défense.

La meilleure défense, c’est l’attaque.

 

Matériel

Pour cette expérience de politique à distance, vous avez besoin :

  • d’un drone solaire
  • d’un smartphone avec cam et Internet puissant
  • d’une arme fatale
  • d’un dictateur
  • d’un geek pour brancher et configurer tout ça
  • d’un pilote

Vous trouvez le geek, il s’occupe du reste.

Le drone part d’où vous voulez, le smartphone transmet tout du long, et quand vous êtes prêt vous tirez.

Bien sûr, vous devez localiser ces tyrans, qui ne courent pas les rues. Vous pouvez donc monter des équipes de drones d’espionnage, sans armes mais capables d’observer les prédateurs devenus nos proies.

Erdogan entre autres devrait avoir un peu plus de mal à frimer en meeting, dès lors qu’on l’a suivi à 10 sur toute la route, avec des pilotes à distance venus du monde entier… t’as pas de bol mon gars, t’es devenu trop célèbre grâce à tes talents de tueur émérite, maintenant on t’a à l’œil, ton gros cerveau bien dans notre mire enfoiré.

(Ce porc haram emprisonne ses concitoyens par dizaines de milliers, et pas les pires en plus : j’ai jamais vu le prophète Muhammad faire des trucs pareils ; je pense sincèrement qu’il aurait vomi ses dattes de midi en te voyant. L’islam c’est la lumière et toi tu es l’obscurité d’un trouduc de mammouth crevé.)

 

Principe

Il faut que règne dans le monde un principe strict : que certaines choses ne se font pas.

Ces choses sont entre autres les crimes contre l’humanité.

Ce sont les suppressions massives par des gouvernants de droits fondamentaux (vivre… penser… manger… refuser…) des humains ou des autres sujets de droit, comme la nature.

Ces crimes doivent être punis à 100%, tout simplement pour en libérer l’humanité à tout jamais.

Quelqu’un fait le mariolle contre l’humanité dans un pays ?

Une semaine plus tard on l’enterre en grandes pompes, il a vécu.

Tu organises des viols en masse ? BAM.

Tu butes 600 civils pour ta cause ? BAM.

Tu fais la guerre à tes civils avec leurs armes ? BAM. (Attention à vous, Ministres de l’Intérieur français.)

Tu emprisonnes 10 000 universitaires au cas où ? BAM.

Tu exécutes 13 gouines et salopes débauchées en place publique devant la foule en liesse ? BAM.

Meurs, meurs, meurs, meurs.

Commets ton crime et fais ta prière,

ou suicide-toi avec ta violence et laisse cette terre en paix.

Sinon BAM.

« La guerre est la politique par d’autres moyens – parmi lesquels un coup de drone dans ta sale gueule de dictateur »

(dixit Klaus Witz, Baron Noir à Sciences Putes)