Salut, loi Gayssot no 90-615 du 13 juillet 1990, grosse bouffonne fourbe déjà vieille de 22 ans mais qui n’a rien appris de la vie, ignominie intellectuelle qu’on devrait réprimer par 230 000 ans de torture consistant à boire de la pisse d’âne à l’entonnoir planté dans la gorge, tu vas bien ?

Je vais te renvoyer en enfer d’où tu n’aurais pas dû sortir, mais les portes sont mal gardées, les bergers allemands ne sont plus ce qu’ils étaient.

Avant de commencer, je vais juste rappeler que je partage l’opinion que je vais défendre avec le monsieur qui a été l’Ange exterminateur d’une autre loi infâme, la peine de mort, j’ai nommé Robert Badinter. Certes, je ne vais pas m’exprimer avec les mêmes mots que lui, qui écrit quand même beaucoup moins bien que moi 😉 (salut Rob, au passage, et vraiment merci d’avoir fait cesser le crypto-génocide des criminels par l’État qui est censé leur donner des droits et des devoirs, vraiment merci, chapeau bas, je t’aime beaucoup pour ça Robert, sérieusement, respect, même si je hais les juristes dans ton genre au fond, mais merci quand même d’avoir été LE juriste à abattre cette peine de mort criminelle auparavant restée impunie pendant des millénaires. MERCI !!!!!)

Cette loi est

  • une abjection morale
  • une infraction patente, revendiquée, carrément illégale et injuste, à la liberté de pensée, d’opinion, et d’expression, pseudo-garantie, en fait bafouée de multiples façons par toutes ces lois minables et lâches sur l’insulte, l’outrage (fils de pute d’État français va !) et la diffamation !
  • une énième intrusion punitive de l’État dans le cerveau et les médias des gens (cf cet article génial  : Sans médias libres, pas de liberté de pensée, par Eben Moglen merci rezo.net, je te renvoie l’ascenseur, nous on habite en haut de la tour d’ivoire de la libre-pensée où la vue est belle sur le ciel bleu côte-d’azur des Idées anti-platoniciennes.)

Cette loi qui prétend protéger les victimes des crimes contre l’humanité, criminalise en fait la pensée et l’expression politiques.

C’est du terrorisme intellectuel d’État version démocratique contemporaine, j’ai l’impression d’halluciner le retour de la Gestapo et de sa petite fille la Stasi sauf que j’ai pas bouffé de champignons récemment et je découvre avec horreur qu’en fait c’est le réel, c’est vraiment la loi qui nous régit, pouffiasse de loi gratuitement prostituée à la bien-pensance (piètre service sexuel, du coup). Les lois sont les spécialistes de l’injustice, des crimes en soi du « monstre froid » (comme cet enfoiré de Nietzsche avait décrit l’État) contre les primates humains, cousins des bonobos et des chimpanzés, en plus stupide quand même.

Franchement, qu’est-ce que ça peut bien te foutre, qu’une poignée de nigauds réactionnaires en France ou même aux 4 coins du monde rond aillent nier les génocides, alors que 310 milliards d’historien(ne)s et simplement de citoyen(ne)s pas trop débiles ont établi des faits vérifiables sans l’ombre d’un doute ?

Un historien que j’adore, un des plus grands auteurs que j’aie jamais lus du fait de son style plus lumineux que 500 soleils, Michel De Certeau, a écrit un livre où il disait en gros : en réalité on ne peut pas prouver à 100% que Napoléon, Jules César et Michel-Ange (j’invente les exemples, j’ai lu ça y’a 12 ans…) ont véritablement existé. C’est pas du négationnisme de crime en l’occurrence (enfin si, Napoléon et César étaient de facto des criminels de guerre, même si on enseigne toujours les nobles faits et gestes, eux qui ont tué et fait tuer des milliers de personnes, mais eux ça va puisque « c’est nous »), mais il fait le constat que la négation totale de toute histoire autre que celle de nos mémoires vivantes est une hypothèse soutenable – très difficilement soutenable certes, mais soutenable quand même.

Il serait possible en effet qu’un Dieu extrêmement pervers et salement cocaïnomane – un Dieu à côté de qui feu Jean-Luc Delarue aurait eu l’air d’un militant anti-drogues –  ait inventé le monde actuel le 16 mars 1822 à deux heures moins le quart, réglant l’horloge universelle à cette date et inventant des bibliothèques totalement fausses et fictives pour mieux tous nous tromper – c’est vrai que les Dieux sont des sacrés putain d’enculés, les juifs bouddhistes convertis à un Islam iconodule mais foutrement homophobe le savent depuis longtemps (enfin, ils l’ont appris le 17 mars, puisque Le Monde n’avait pas encore été fondé la veille).

Quoi qu’il en soit, tu pues la merde à 200 000 kilomètres à la ronde et même de Berlin/Allemagne je te renifle, car tu empêches ces porcs de négationnistes et tous ces crétins innommables mais nommables quand même (salut Faurrisson tu vas bien toi aussi ? salut Jim Le Pen ça boume ? ah nan toi tu boumes pas, tu tuais les Arabes au couteau c’est vrai…) d’exprimer leur indécent avis, de cracher leur venin, de faire chier le monde avec leur haine stupide.

Je suis évidemment leur ennemi à tous autant qu’ils sont, et de leurs textes, de leurs images, de toutes leurs pisses de chat malodorantes, seulement j’accepte pas qu’on les punisse de se tromper comme des déficients mentaux cons à bouffer du foin. Tout le monde, chaque singe doté d’un système nerveux, doit être garanti contre TOUTE intrusion dans sa pensée ou son expression. Foutez les connards dans vos cages à criminels quand ils ont agressé physiquement autrui, quand ils ont menacé autrui de mort, quand ils ont de facto discriminé autrui, quand ils ont harcelé autrui par divers moyens, ça oui, enfin : non à vos prisons de merde, non à vos peines de criminels de la justice légitime et de la force légale – la plus lâche de toutes les forces, celle qui ne laisse pas à ses adversaires la liberté de se soustraire à ses attaques – mais oui sur l’idée de punir les FAITS. Mais pas ok du tout sur l’idée de criminaliser la connerie, qui est déjà une lourde peine en soi pour le penseur au cerveau infesté d’idées fausses et privé du bonheur de dire la vérité. Tout le monde a parfaitement le droit de raconter les pires absurdités inventées sur autrui, ou alors si la bêtise est un crime va falloir mettre toutes les classes politiques du monde en prison, ce qui aurait certes l’avantage d’aider Bouygues et consorts à « résister à la crise » en encourageant la construction de nouveaux bagnes.

Et puis franchement, loi française, législateur français, Etat français, gouvernement français, justice française, vous tous racaille française, vous vous la jouez justiciers-pas-masqués, tout en vous dédouanant de tout vous-mêmes, bande de salopards, avec :

  • votre Loi française du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés – loi qui tapine gratos aussi (pour empêcher que l’ex-futur Président de la République Fourbe DSK n’essaye de se la payer à 6 millions de dollars, ou bien ?),
  • votre déni de la participation VOLONTAIRE du régime légalement élu de Vichy à la Shoah – eh oui, la France de 1944-1946 a gravement fraudé les faits et l’HISTOIRE en prétendant que le régime de Vichy n’avait pas représenté la France, alors que Pétain est arrivé au pouvoir après un vote DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE à 500 députés pour contre 80 députés contre (dont pas mal de communistes bien sûr, mais des vrais, pas des crevards de 1990), vous avez falsifié l’histoire une fois de plus !!!
  • votre refus de toute reconnaissance et de tout enseignement de ce que la France royale a commis de crimes contre l’humanité sur la personne des Indiens d’Amérique – ça, vu qu’ils sont morts et que personne quasiment ne revendique leur mémoire pourtant superbe, vous vous en battez les miches, enflures ! Au passage, dans tout mon parcours scolaire, pas une seule fois je n’ai entendu parler des Iroquois, des Creeks, des Cheyennes, des Sioux, des 500 Nations indiennes génocidées en 4 siècles par les colons européens de partout. Les USA n’ont plus ne reconnaissent aucun génocide. Du coup, ici, aucune Loi Gayssot ne pourrait venir empêcher la calomnie contre ces peuples disparus, puisque dans ce cas les génocidaires c’est la 5è puissance mondiale actuelle, et la premières, et plusieurs autres (Espagne, Pays-Bas, Italie, Royaume-Unis, voilà quelques pays qui ont fourni beaucoup de génocidaires à l’humanité, merci l’Europe
  • votre très grande discrétion sur, par exemple, le fait qu’en 1945 l’armée de la France emmenait des résistants de Madagascar faire un tour en hélicoptère ou en avion, et les balançaient de l’astronef, pour bien faire un exemple, espèce de pourriture meurtrière hypocrite  et menteuse ; ça je l’ai lu dans des livres sérieux, mais l’école, le collège, le lycée, et l’université, ne m’en avaient rien dit – tu peux les faire condamner steuplait blaireau de Gayssot ? T’es un mec engagé, ben vas-y on t’observe faire ton show moral
  • votre grande discrétion aussi sur l’immensité de la contribution française à l’esclavage des Africains (dont les ancêtres de Dieudonné côté paternel… et des 3/4 des athlètes français qui prouvent la supériorité noire en sport, une supériorité factuelle et bien difficile à admettre pour les racistes…), traite négrière qui a duré des siècles sans qu’aucun esprit français ne bouge un seul neurone, saloperie abjecte dont la France a tiré le développement économique de certaines de ses plus grandes villes : NANTES, LA ROCHELLE, BORDEAUX, MARSEILLE… – c’est vous, sales Blancs comme neige salie par de la chiure de renard, c’est vous les gros négros primitifs à qui on devrait foutre des chaînes aux chevilles en vous entassant comme des rats dans la cale d’un bateau pendant 3 mois, bande de criminels de l’historiographie négationniste, vous prétendez donner des leçons alors que votre copie de gros cancres obtient d’après tous les esprits raisonnables un zéro pointé absolu sur tous ses paramètres notés ! vous appeler porcs, c’est faire insulte aux cochons !!!

Donc voilà, loi de clown, je viens de te démontrer par A+B = nique ta race que tu vaux pas l’encre de seiche humide qui a servi à tacher ton papier à en-tête étatique, et toc, c’est ma réponse tactique du tac au tac, okidoki !

Par exemple en ce moment, il faut laisser la parole à tous ces enculés d’homophobes, que je sodomise (sans vaseline et sans salive) à l’aide du membre ultra-viril d’un rhinocéros séropositif obèse. Eux aussi ils ont le droit d’être plus cons que leur gros orteil infecté de peste. Je les défends aussi, ces enfoirés ! J’ai signé récemment une lettre publique aux violeurs : eux aussi, les assassins des âmes d’enfants, au lieu de se taire sur eux et de les condamner à la boucler en geôle fasciste (enculés dans les douches à Zyklon B aux Baumettes de Marseille), il faut au contraire leur adresser la parole et leur permettre d’extérioriser leurs salissures intérieures, pour nous nettoyer tous, et l’avenir de nos enfants avec (mes chers petits loups 🙂 ).

Je vais pas passer trop de temps à te faire ta fête non plus, sale loi communiste stalinienne Tchécka-friendly, tu mérites un bon coup de boule, de pisser le sang par ton gros nez de bœuf fracassé, de te tordre un bon moment au sol à méditer ta défaite morale intégrale (c’est Badinter qui te le dit bordel, alors ferme-la merde !!!), et baste, j’ai autre chose à foutre que de te mater comme un crocodile méchant, législation fachotte de l’anti-crime de mon testicule gauche en pleine controverse avec ma raie anale droite dont tu vois s’ouvrir l’orifice béant au-dessus de ta face de crapaud avant l’explosion.

Tiens, je me sens de conclure sur un futur chèque de 12 000€ (d’après les lois françaises de chiottes) à cet État franco-franchouillard qui, un soir de cuite où il a trop mélangé le Bourgogne d’Auvergne à des rillettes Bordeaux-Chanel, a trouvé judicieux d’écrire sur ma carte d’identité politique de merde (que je vais cramer d’ici peu je le sens !!! je vais faire une vidéo et ciao, la fausse carte hypocrite, je veux être sincère totalement, vrai totalement, et toi tu mens sale bouffonne !!!) la devise « Liberté Égalité Fraternité, mon cul c’est du kébab au poulet » (je vous préviens, je les ai pas ces 12 000€, va falloir m’exploiter en Chine dans une usine Apple (merde, re diffamation, ça fera donc 24 000€, mon action verbale a franchement la cote et grimpe mieux qu’à la Bourse EuroNext, Dax et Nasdaq (fumiers d’esclavagistes 1 000% légaux!!!!)) pendant 200 ans pour me rendre capable de m’acquitter de ma colossale amende « super méritée » pour avoir passé grosso modo une demi-heure à taper sur mon clavier comme un singe maniaque qui aurait trop lu une certaine nouvelle de Borgès – écrivain bien plus clairvoyant que vous mes cocos, quoiqu’aveugle. Voici le crime en question :

Messieurs Jean-Claude Gayssot et Charles Lederman, je vous emmerde du fond du cœur et du cerveau et de la colonne vertébrale, pauvres taches sur la chemise mal lavée de la pensée, vous êtes des sortes de génocidaires de la liberté d’opinion, et comme a dit mon maître « philosophe incompréhensibiliste » Isidore Ducasse dans ses Poésies :

Toute l’eau de la mer ne suffirait pas à laver une tache de sang intellectuelle.

La fonte accélérée des glaces polaires ne suffira donc pas à nettoyer les DEUX grosses taches (merde, ça fait 48 000€ du coup ? Belle progression binaire, que je multiplie par Pi juste pour le plaisir de multiplier par Pi. Hm, j’appelle mon banquier suisse pour tenter un prêt à 600% d’intérêt par seconde, on verra ce que ça « donne »…)

Allez, cassos, je vais écouter un peu de musique sympa, car comme ma meilleure copine Marie-Jeanne, elle adoucit les mœurs, connards.

 

Note au lecteur :

Cet article, très bizarrement, n’est pas signé Ludovic Bablon !!!

Non, il est signé AL-QAÏDA AU SAHEL BERLINOIS !!! Hm, bizarre, la DGSE va devoir niquer la CNIL et se casser 7 neurones pour éclaircir cet étrange imbroglio politico-fumiste d’une lumière digne du cul de l’âne avec qui cet article a commencé à déverser ses torrents de haine raciale démentielle contre la race des crétins en col blanc !