Ce jour,

mardi 26 mars 2016 du calendrier de ces bouffons de chrétiens,

moi, Ludovic Bablon,

animal libre, sain d’esprit autant qu’il est possible,

sans THC dans le cerveau malheureusement depuis 10 jours,

je déclare que je ne me rendrai plus jamais à une quelconque convocation judiciaire chez cette viande à gangbang qu’on nomme France,

du moins pas tant qu’une révolution n’aura pas remplacé la tyrannie par un régime juste,

pas tant que la loi ne sera que le reflet des dominations les plus iniques de l’homme sur l’homme.

Je ne me rendrai pas non plus à une quelconque convocation policière, fais-toi d’abord prendre en levrette par tous les commissaires.

Je ne serai pas présent à mon procès en appel après une condamnation d’opérette par de sinistres clowns en robe noire.

J’ai autre chose à foutre de ma misérable vie que de m’intéresser à vos haïssables opinions sur ma gueule.

Allez manger une carrière de marbre brut par le colon bande de fiottes juridiques.

La liberté ou la mort !

Persiste, signe, et te crache à la face sale ordure criminelle,

Ludovic dit Bablon