Si je suis arrêté et incarcéré par l’injustice, je me mettrai en GREVE DE LA FAIM immédiatement.

De plus, je me SUICIDERAI, et c’est facile, j’y ai réfléchi en garde à vue en janvier et, surdoué, j’ai tout de suite trouvé la solution.

Pas besoin d’armes, pas besoin de lacets.

Méthode : monter sur le banc, plonger crâne en avant.

Si échec, répéter jusqu’à ce que mort ou coma s’ensuive.

DONC JE RÉPÈTE : AVERTISSEMENT.

Si l’Etat me fait violence, j’amplifierai cette violence au point que ce sale tortionnaire devra gérer mon cadavre aux yeux de l’opinion publique.

C’est dit, je n’accepte plus aucun sadique dans ma vie, même pas toi, pute de France.

Je lutterai contre les nazis jusqu’à la mort comme De Gaulle.

Je vais faire ton éducation et te civiliser un peu, vieille salope. De gré ou de force, à ta manière 😉