Cher-e-s citoyen-nes liberticides ordinaires,

cher-e-s ennemi-es des sales drogués,

ô vous les bonnes gens qui ne vous droguez qu’aux drogues légales, alcool, nicotine, antidépresseurs, opioïdes, somnifères, et tout le reste,

vous aussi parlementaires, ministres, et tous les autres bourreaux professionnels de junkies sur fonds publics,

vous, petites taches de foutre sur le string sanglant de la morale,

vous, ramassis de tarlouzes de l’esprit,

et toi aussi toute entière, crevure de société,

voici une liste comme vous les aimez tant :

la liste infinie, non-exhaustive, de ces génies drogués qui vous inspirent, dont vous vénérez les œuvres, et que vous avez voulu interdire, punir, enfermer et tuer.

Héroïne / Morphine / Opiacés / Crack

Thomas de Quincey

Charles Baudelaire (laudanum)

Thomas Edison (opium)

Antonin Artaud (laudanum)

Kurt Cobain

Lou Reed

David Bowie

Iggy Pop

Nico

Mick Jagger

Yves Saint-Laurent

Pierre Bergé

Matthew Perry (opiacés)

Whitney Houston

Amy Winehouse

Thierry Ardisson

Cocaïne

Sigmund Freud

Thomas Edison

Yves Saint-Laurent

Pierre Bergé

Benoît Magimel

Jean-Luc Delarue

Johnny Hallyday

Stephen King

Boy George

George Michael

Kate Moss

Naomi Campbell

Drew Barrymore

Diego Maradona

Amy Winehouse

Melanie Griffith

Amphétamines

Jean-Paul Sartre

Eminem

LSD

Mick Jagger

Steve Jobs

Timothy Leary

Crystal meth

Andre Agassi

Cannabis

Moreau de Tours

Charles Baudelaire

Théophile Gautier

Honoré Daumier 

Eugène Delacroix 

Gérard de Nerval

Gustave Flaubert

Alexandre Dumas 

Honoré de Balzac

Arthur Rimbaud

Bob Marley

Thierry Ardisson

Amy Winehouse

Whitney Houston

Dr Dre

Snoop Dog

Robbie Williams

Richard Branson

Alcool

Dylan Thomas

Jacques Dutronc

Renaud

Gérard Depardieu

Vanessa Paradis

François Cluzet

Amy Winehouse

Conclusion

Maintenant que vous avez parcouru cette litanie, bande d’enfoirés, dites-nous en quoi vous comptez faire mieux, plus beau, plus grand, plus fort, que cette série de génies qui tous ont été délinquants aux yeux de vos putes de lois ?

Donc maintenant, fermez vos sales gueules et laissez-nous tranquilles.